Réservé aux abonnés

Son football n'est pas une citadelle

Ce soir (20 h 45), l'équipe de Suisse affronte une formation que la FIFA classe comme la plus faible de toutes les nations. Une belle occasion d'effacer les doutes qui pourraient noircir le futur européen de la Nati.

14 oct. 2014, 00:01
data_art_2666751.jpg

Plus de tergiversation possible: la Suisse doit se reprendre à Saint-Marin, faute de quoi elle mettrait en péril sa participation à l'Euro 2016. L'ordre de mission est triple: la victoire bien sûr, la manière aussi, et surtout des buts. Beaucoup, beaucoup de buts.

Parce que c'est une équipe de Suisse guettée par la crise qui évoluera à Serravalle où elle se présentera face aux amateurs saint-marinais en tant que... co-lanterne rouge avec zéro point et "autant" de but à son actif après deux rencontres. Disputer à Saint-Marin le duel des cancres du groupe E des éliminatoires alors que l'on est ...