Réservé aux abonnés

Si Emma Bovary avait pu divorcer

Alors que l'Américain Jeffrey Eugenides écrit un roman de non-mariage, l'Anglaise Rachel Cusk donne forme à la matière de son propre divorce.

18 juin 2013, 00:01
data_art_1645056.jpg

L'auteur de "Virgin Suicides", premier roman porté à l'écran par Sofia Coppola, s'attaque, dans "Le roman du mariage", à la question amoureuse et s'inscrit dans la tradition du roman matrimonial, tout en la détournant. Sa jeune héroïne, Made leine, étudie la littérature parce qu'elle aime lire, et l'un de ses professeurs, le ringard K. Mc Call Saunders, considère que le divorce a achevé le roman, ce genre consacré au mariage par excellence. "Quelle importance qui Emma épouserait si, plus tard, elle pouvait demander la séparation? Qui utiliserait encore le mariage comme ressort dramatique? Per...