Riederalp: une fillette de 2 ans sortie de terre après 13 heures d'intervention

Une fillette de 2 ans est tombée dans une crevasse mercredi, dans la région de Riederalp. Elle n'en est ressortie que treize heures plus tard, indemne, grâce aux efforts de plus de cent secouristes.

06 oct. 2017, 16:59
/ Màj. le 07 oct. 2017 à 08:59
Près de cent secouristes se sont relayés durant treize heures pour sauver la vie de la fillette de 2 ans.

Il était presque 2 heures jeudi matin, lorsque applaudissements et cris de joie ont retenti sur les hauts de Riederalp, à deux pas de la station du Mossfluh-Bahn. La fillette âgée de 2 ans tombée dans une crevasse treize heures plus tôt retrouvait, indemne, la chaleur des bras de ses parents. Au soulagement de la centaine de secouristes ayant pris part à l’opération de sauvetage.

«L’alarme a été donnée mercredi aux alentours de 12h30», indique Gerhard Berchtold,  responsable de l’information de l’état-major de crise de la région d’Aletsch.

À 6 mètres sous terre

En vacances dans la région, la famille originaire de Suisse alémanique effectuait une randonnée sur le site alpin du Mossfluh lorsque l’incident est survenu. La petite fille semble s’être écartée de quelques mètres du sentier pédestre, avant de tomber dans une crevasse profonde de six mètres.

Dépêchés sur place, les secours ont rapidement constaté que l’intervention allait être compliquée. «La faille mesurait 40 centimètres de longueur, pour 17 de large. Nous avons tout d’abord tenté de l’élargir», poursuit Gerhard Berchtold.

 

La fillette est tombée dans un trou de 40 centimètres de long, pour 17 de large. Il était recouvert de végétation, et n'a donc pas pu être repéré par la petite. ©Police Cantonale

 

Une opération rapidement abandonnée, les secouristes craignant qu’une partie de la cavité ne s’effondre sur l’enfant. «C’est finalement en creusant une première puis une seconde galerie latérale que nous avons pu atteindre la fillette.» Des travaux réalisés à la pioche et à la pelle, et durant lesquels un contact permanent a pu être entretenu avec la petite.

«Elle s’est endormie à quelques reprises, mais nous l’entendions respirer. Puisqu’elle avait été bien habillée en vue de cette randonnée, elle n’a semble-t-il pas trop souffert du froid», confie Gerhard Berchtold.

 

Dans un premier temps, les secouristes ont tenté d’écarter la faille pour atteindre la fillette. Sans succès. Deux galeries latérales ont donc été creusées, à la pelle et à la pioche. 

©Police Cantonale

 

Sentier ouvert aux promeneurs

Selon les spécialistes, la présence de cette crevasse n’aurait aucun lien avec les importants mouvements de terrain qui ont été enregistrés dans le secteur en septembre 2016. Géologue cantonal, Raphaël Mayoraz confirme que le sentier où se promenait la famille était situé en dehors du périmètre à risque. «Le chemin qu’a emprunté la famille n’était donc pas interdit aux promeneurs.»
Il précise que des failles de ce genre, à proximité des sentiers de randonnée, sont très nombreuses dans les Alpes. «Le trou était recouvert de végétation. Le fait que cette petite fille ait posé son pied dessus relève tout simplement d’un manque de chance.»

 

 

Une infortune qui se sera tout de même soldée par un épilogue heureux pour cette famille. Si elle n’a subi aucune blessure, la petite fille a été héliportée vers l’Inselspital de Berne dans la foulée de son sauvetage. «A ma connaissance, elle et sa famille se portent bien», indique Gerhard Berchtold.