Réservé aux abonnés

Révolte iranienne suspendue

Ils étaient des millions dans la rue, il y a deux ans, pour contester la réélection de Mahmoud Ahmadinejad. Aujourd'hui, ils ont tout perdu.

11 juin 2011, 05:01

C'est tout ce qui lui reste. Un petit sac à dos, quelques vêtements et de l'argent en liquide. Il y a une semaine, Reza Ghazinouri a fait le grand bond: il a fui l'Iran par la frontière turque. Une traversée clandestine, de nuit, contre la somme de 1800 dollars remise à un passeur, l'essentiel de ses économies! "Il ne me restait plus qu'un choix: la prison ou l'exil. J'ai choisi l'exil", dit-il.

Par la lucarne d'une mauvaise connexion "skype", depuis ce petit appartement de la ville de Van, où il a trouvé refuge, il raconte ses derniers jours téhéranais: "Le verdict final du comité disciplinai...