Réservé aux abonnés

Rappaz joue les Farinet

Après avoir posé un lapin aux établissements pénitentiaires valaisans, le chanvrier Bernard Rappaz attendait hier la police sur la vigne à Farinet. En vain.
02 août 2015, 19:11

Bernard Rappaz est passé maître dans la mise en scène de ses déboires judiciaires. Hier, c'est paré de l'aura quasi mystique entourant le fameux faux-monnayeur qu'il voulait se présenter à la presse, alors qu'il attendait que la police vienne l'arrêter sur la vigne à Farinet.

«Je me sens des atomes crochus avec lui. On me surnomme d'ailleurs souvent «le Farinet de Saxon»... Il a dérangé durant dix ans les autorités. Moi, ça fait quarante ans...», précisait le chanvrier quant au but de sa démarche.

Lui qui devait se présenter mardi matin à la prison des Iles pour purger une peine de cinq ans et h...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois