Procédures en hausse grâce aux contrôles ciblés à Zurich-Kloten

Plus d'un tiers des envois de marchandises contrôlés en 2012 à leur arrivée à l'aéroport de Zurich n'était pas en règle. De manière générale, les procédures pénales ont augmenté de 25% en un an grâce à des contrôles plus ciblés et détaillés.

20 févr. 2013, 14:57
Ces saucisses turques n'ont pu passé la douane.

Si les douaniers ont effectué moins de contrôles de marchandises l'an dernier (8826 contre 10'141 l'année précédente), ils se sont montrés plus efficaces. Leur tactique a permis d'ouvrir davantage de procédures pénales contre les importateurs illégaux, soit 2958 cas - huit par jour.

"Les chiffres montrent que, grâce à notre nouvelle méthode plus ciblée, nous sommes sur le bon chemin", a assuré mercredi aux médias Daniel Tschudin, directeur adjoint de la douane de l'aéroport de Zurich. Parmi la marchandise saisie, la viande de brousse a de plus en plus la cote. Son volume a explosé.
 
Canapés au boa constrictor
 
Ainsi, les douaniers ont intercepté 98 kg de produits carnés d'animaux sauvages. En 2011, la quantité saisie atteignait encore 39 kg. A Genève-Cointrin, ce type d'importations illégales est encore bien plus élevé: 283 kg y ont été saisis en 2012, soit 50 kg de plus que l'année précédente, selon des chiffres publiés le mois dernier.
 
A titre d'exemple, une Camerounaise a tenté l'an dernier d'introduire 30 kg de viande de brousse à Zurich-Kloten. Parmi ses "provisions", les douaniers ont notamment découvert 2 kg de canapés à la viande de boa constrictor, un serpent protégé car menacé de disparition. Elle a dû payer une amende de 2000 francs et a été dénoncée à l'Office vétérinaire fédéral (OVF).
 
L'OVF a mis an garde en janvier contre la consommation de viande de brousse importée illégalement. Elle peut en effet contenir des agents pathogènes inconnus qui pourraient déclencher de nouvelles pandémies dues à des virus ou des mutations de virus. La contrebande de viandes d'antilope, de singe, de crocodile de serpent et de tatou est de plus en plus fréquente vers la Suisse.
 
Grande caisse de Viagra
 
L'importation illégale de médicaments aussi augmenté. La douane de l'aéroport a dénoncé 335 cas l'an dernier à Swissmedic, contre 303 en 2011.
 
En septembre dernier, les douaniers ont saisi une grande caisse remplie de produits contre les troubles de l'érection. Son détenteur suisse prétendait les avoir achetés en Thaïlande pour sa consommation personnelle. Seuls 20 tablettes sont autorisées à cet effet.