Lucerne gagne enfin, Thoune accroché

Vainqueur de Lugano grâce à un but de Christian Schneuwly à la 81e, Lucerne a enfin retrouvé le chemin de la victoire et pris huit points d'avance sur la dernière place du classement. De son côté, Thoune a été tenu en échec sur la pelouse de Vaduz.

13 mars 2016, 00:08
Markus Babbel, entraîneur de Lucerne, peut enfin respirer.

Battu lors des six matchs qu'il avait disputés cette année, le FC Lucerne tient enfin sa victoire. Les hommes d'un Markus Babbel, assis sur un siège éjectable, ont arraché les trois points contre Lugano (2-1) lors de la 24e journée de Super League. C'est une réalisation de Christian Schneuwly à la 81e qui a permis au FCL de pousser un immense soupir de soulagement.

Mais Lucerne a failli connaître une nouvelle désillusion devant son public. S'il avait ouvert le score à la 7e par Michael Frey (son premier but depuis son retour en Suisse), il avait aussi concédé à Jonathan Sabbatini l'égalisation à la 77e, après une déviation malheureuse de Sally Sarr.

Avec ce succès, les Lucernois se distancient clairement de la zone dangereuse et peuvent voir l'avenir plus sereinement. En revanche, côté luganais, la crispation se fait de plus en plus ressentir. Les Tessinois, neuvièmes, ont le même nombre de points que la lanterne rouge Vaduz, tenue en échec chez elle par Thoune (0-0). La formation de Zdenek Zeman a toutefois disputé une rencontre de moins. Mais il s'agit d'une partie à rattraper contre le... FC Bâle.

Pas de vainqueur ni de but donc au Rheinpark. Ce 0-0 est plutôt flatteur pour les Liechtensteinois, de plus en plus dominés au fil des minutes par des Bernois qui ont manqué de précision dans le dernier geste. Notamment Ridge Munsy, qui a eu deux occasions très nettes en seconde période, sans toutefois parvenir à cadrer.

L'ancien joueur de Lausanne a par ailleurs provoqué l'expulsion de Mario Bühler à la 83e, pour une faute de dernier recours à quelques centimètres de la surface de réparation.

Ce match nul - le... douzième de la saison ! -, obtenu également grâce à une magnifique parade de Peter Jehle devant Simone Rapp à la 87e, n'aide en rien Vaduz, toujours lanterne rouge du classement à égalité avec le neuvième, Lugano, qui compte toutefois un match en moins.