Réservé aux abonnés

Les ravitailleurs, pièces essentielles du puzzle des ultratrailers du SwissPeaks

Sans les ravitailleurs, les ultratrailers n’arriveraient pas à avaler autant de kilomètres. Rencontre avec quelques-uns d’entre eux à la base de vie de Grimentz où le SwissPeaks est passé mercredi matin.

03 sept. 2020, 05:30
Roland Barbezat est prêt à repartir pour son périple. L'heure est aux encouragements et conseils avec ses parents, Daisy et Roland.

On dit d’eux qu’ils sont seuls. Qu’ils partent, le temps de plusieurs dizaines – voir centaines – de kilomètres, pour un long voyage solitaire. Bien sûr, les ultratrailers sont seuls à tutoyer les sommets, à souffrir dans leurs baskets, à ressentir la fatigue les gagner au fil de leur avancée, à plonger dans des instants euphoriques où la déprime guette.  

Dans leur chevauchée solitaire, ils sont pourtant plus que jamais accompagnés. Que ce soit par des amis. Leur famille. Leurs en...