Réservé aux abonnés

Les Européens inquiets du risque d’«escalade»

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, s’est invité hier au Conseil de l’UE. Les Vingt-Huit se retrouvent désormais coincés entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien.

14 mai 2019, 00:01
U.S. Secretary of State Mike Pompeo, center, arrives for a meeting with European foreign ministers at the Europa building in Brussels, Monday, May 13, 2019. The EU backers of the Iran nuclear deal meet with U.S. Secretary of State Mike Pompeo to discuss ways to keep the pact afloat. (AP Photo/Virginia Mayo) Belgium EU Iran

La venue, hier à Bruxelles, du chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, n’était absolument pas prévue. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’accueil a été glacial sur place, où les ministres européens des Affaires étrangères se retrouvaient pour un Conseil de l’UE. «Nous avons un agenda chargé. Nous allons voir si nous trouvons un peu de temps pour une réunion avec lui», a ainsi lâché la haute représentante Federica Mogherini en début de matinée, peu avant la réunion.

C’est dire l’exaspération et l’embarras des Vingt-Huit qui se retrouvent désormais coincés entre Washington et Téh...