Réservé aux abonnés

Les Etats-Unis mobilisés contre l'exil fiscal des multinationales

Le projet du géant pharmaceutique américain Pfizer de déplacer son siège au Royaume-Uni suscite l'émotion. Congrès divisé sur les solutions.

13 mai 2014, 00:01
data_art_2333381.jpg

Les Etats-Unis vont-ils empêcher leurs grandes entreprises, à l'occasion de fusions avec une firme étrangère, de se faire domicilier hors des Etats-Unis simplement pour y payer moins d'impôts? L'émotion suscitée par la promesse récente du géant de la pharmacie Pfizer de devenir résident fiscal britannique tout en conservant son siège à New York a relancé le débat.

L'an dernier, les laboratoires Actavis dont la direction est installée dans le New Jersey ont ainsi choisi de localiser leur siège fiscal en Irlande. Le leader mondial de la distribution de bananes, Chiquita Brands, pense faire de m...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois