Réservé aux abonnés

«Les élites, une priorité»

Le Montheysan, 15 ans, a quitté très jeune ses parents et son club pour rejoindre Fribourg où il côtoie d’autres Valaisans. Il symbolise parfaitement l’exil quasi forcé de nos talents.

18 janv. 2016, 21:26 / Màj. le 19 janv. 2016 à 00:01
mathys mojonnier

Preuve que les Valaisans s’en vont de plus en plus jeunes, Mathys Mojonnier a quitté Monthey, sa ville, Sierre, son club et ses parents, l’été dernier alors qu’il n’avait pas encore fêté ses 15 ans. C’est un tournoi avec les U15 romands, à Grindelwald, qui lui a ouvert d’autres portes, et qui a incité, aussi, son manager – Gérald Métroz – à démarcher les clubs. «J’avais trois propositions, explique-t-il. Entre Lausanne, Bienne et Fribourg, j’ai opté pour cette dernière destination. C’est là-bas, après deux entraînements, que j’ai eu le meilleur feeling avec l’entraîneur et mes futurs...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois