Réservé aux abonnés

Le temps de la réconciliation

Le synode extraordinaire consacré à la famille n'est pas anodin.
07 août 2015, 14:19
data_art_2662494.jpg

Dans la salle de presse du Vatican, les écrans se sont éteints lundi dernier. Les cardinaux et évêques siègent désormais à huis clos. Le pape François a demandé aux participants au synode sur la famille de ne rien lui dissimuler et de "tout dire avec liberté de parole" .

Chargé de cours à l'Université de Lausanne, le Français Romain Carnac, rattaché au groupe "religions, sociétés, laïcités" du Centre national de la recherche scientifique, à Paris, décrypte cet événement.

Quel est le contexte?

Le synode intervient dans une période particulière. Le thème de la famille n'a pas été choisi pa...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois