Le président finlandais Sauli Niinistö souligne les points communs avec la Suisse

Poursuivant sa visite officielle en Suisse, le président finlandais Sauli Niinistö a mis en évidence les points communs des deux pays.
16 oct. 2013, 19:50
Le président finlandais s'est montré particulièrement impressionné par un exercice de sauvetage de l'armée suisse à Bremgarten (AG).

Le président finlandais Sauli Niinistö a mis en évidence mercredi les points communs entre son pays et la Suisse, lors du second jour de sa visite d'Etat. Comme la veille, il a affirmé la volonté de la Finlande de collaborer avec la Suisse.

"Nos Etats sont tous les deux petits. Une collaboration nous rendrait plus grands", a-t-il déclaré à la fin se sa visite. La Finlande et la Suisse peuvent retirer beaucoup d'une telle coopération, a souligné à l'ats M. Niinistö.

Aussi bien le président de la Confédération Ueli Maurer que son homologue ont vu la possibilité d'un partenariat sur les F/A-18. Parce que les deux pays doivent posséder de tels appareils, les coûts pourraient être réduits grâce à un échange scientifique renforcé et par exemple une maintenance commune.

"Un exemple pour la Finlande"

Le président finlandais s'est montré particulièrement impressionné par un exercice de sauvetage de l'armée suisse à Bremgarten (AG). Les forces d'intervention ont recherché des survivants après une explosion simulée.

"La manière avec laquelle l'armée suisse coopère avec les autorités civiles est impressionnante. La Finlande peut la prendre en exemple", a-t-il déclaré. Son pays doit également suivre un tel chemin pour protéger les infrastructures.

M. Maurer a ensuite emmené son invité dans le canton de Glaris, où la délégation a visité en hélicoptère la centrale électrique de Linth-Limmern.

Visite à Ruag

Après un repas dans une ferme-aventure près d'Hinwil (ZH), le village de M. Maurer, les deux présidents ont visité dans l'après-midi la division aérospatiale Ruag Space à Zurich. Le chef de l'Etat finlandais a assisté à la présentation de travaux de diplômes d'apprentis dans un dépôt. Sa délégation devait regagner Helsinki mercredi soir.

Mardi, lors du premier jour de sa visite, M. Niinistö avait déjà appelé à "coopérer pour relever les défis futurs, notamment dans la recherche et l'innovation, les technologies vertes, les synergies entre firmes des deux pays".

Le président de la Confédération avait mis lui l'accent sur la neutralité, une valeur partagée par les deux pays. Il avait loué la résistance finlandaise contre l'Union soviétique au cours de la Deuxième Guerre mondiale, "qui montre comment une petite nation peut défendre sa liberté contre un ennemi très puissant".

De son côté, le chef d'Etat finlandais a rappelé l'aide humanitaire apportée dans son pays par la Suisse durant cette période, "ce que nous n'oublierons jamais".

M. Niinistö est le premier président finlandais qui ne dispose que de pouvoirs limités. Une réforme constitutionnelle a rendu sa fonction comparable à celle du président allemand. Ce représentant de droite ne peut se prononcer que sur des questions de politique étrangère et militaire.