Le parc sculpture et résidence de Verbier devient biennale

La fondation Verbier 3-D qui présente son exposition d'été de photos à Médran jusqu'au 4 août prochain promet une résidence de rêve pour 2014.

25 juil. 2013, 14:11
Kerry-Jane Lowery a croqué cette œuvre du sculpteur américain Gregory Coates exposée sur les hauts de Verbier.

La Fondation 3-D continue son bonhomme de chemin. La preuve: elle propose jusqu’au 4 août prochain à Verbier une exposition intitulée «perspectives collectives: un musée sans mur».

Dans les locaux habituellement dévolus aux caisses de Téléverbier - transformés pour l’occasion en une petite galerie inédite - la fondation présente les photographies du Français David Machet, de la Coréenne Elly Cho, de la Britannique Kerry-Jane Lowery et des Suisses Josette Taramarcaz, François Perraudin et Federico Berardi (AM Studio). Autant de compositions illustrant les créations originales exposées plus haut dans la montagne, dans le fameux parc de sculpture. Mieux, la Fondation 3-D propose en cette fin juillet un plein week-end d’animations annexes.

Rien à voir cependant avec l’effervescence de ses deux premières années d’existence. En 2011, cette entité originale soutenue financièrement par la commun de Bagnes, le canton du Valais et divers parrains, avait d’emblée marqué les esprits en inaugurant le premier Parc de sculpture de Verbier sur le chemin pédestre qui conduit des Ruinettes à La Chaux. Parallèlement, le nouvel évènement culturel de l’été bagnard avait décroché une audience internationale en organisant deux sessions d’artistes en résidence qui ont rencontré un succès mondial auprès du public et du milieu de l’art contemporain.

Est-ce dire que Verbier 3-D s’est résolue à rentrer dans le rang en 2013? « Mais pas du tout » se défend Kiki Thompson co-fondatrice et directrice exécutive de l’institution. «Conforté par les succès de 2011 et 2012, Verbier 3-D a tout simplement choisi de devenir un rendez-vous biennal. Parce que nous avons compris qu’il serait plus facile de faire venir à Verbier des pointures de l’art contemporain tous les deux ans plutôt que tous les douze mois.»

Ce changement de fréquence devrait permettre aux organisateurs bagnards de développer des collaborations plus riches à chaque sessions avec des artistes internationaux éminents et à ces derniers à mieux préparer leur performance valaisanne. «Ce sera le cas en 2014 avec Sanford Biggers ou DJ Spooky par exemple qui ont choisi de venir chez nous en 2013 déjà pour s’imprégner de l’ambiance et du décor de Verbier. Ils ne perdront ainsi pas une semaine l‘an prochain à effectuer de repérages.»

Car le Parc de sculptures et résidence de Verbier vivra bel et bien une 3ème édition en 2014. «Oui, du 23 mai au 5 juillet. Avec plein d’améliorations à la clé. Après trois semaines de confidentialité, l’atelier sera ainsi ouvert au public les week-ends. Ou d’autres jours de la semaine, sur demande.» Avec des artistes suisses présents ? «Oui. Nous désirons continuer d’intéresser les gens d’ici – artistes comme public – à vivre l’expérience de l’intérieur. L’idée est par exemple de poursuivre les échanges créatifs avec les élèves bagnards.»