Le monde entier à Soweto pour un hommage à Nelson Mandela

Un hommage à Nelson Mandela rassemble un parterre de chefs d'État et de gouvernement ce mardi à Soweto. Parmi les temps forts, la poignée de main entre Obama et le cubain Raul Castro.

10 déc. 2013, 17:00
epa03984277 People sing as they arrive for the memorial service of late South African president Nelson Mandela at the First National Bank (FNB) Stadium, in Soweto, Johannesburg, South Africa, 10 December 2013. Nobel Peace Prize winner Nelson Mandela died at the age of 95 on 05 December 2013.  EPA/KIM LUDBROOK

15:05: “Long live Nelson Mandela (longue vie à Nelson Mandela)” sont les derniers mots prononcés par le présentateur de la cérémonie qui marque la fin de cette journée de commémoration.

15:00: La journée d'adieu à Nelson Mandela se termine toujours sous les gouttes. La cérémonie d'hommage débutée avec une heure de retard, se termine à l'heure. “Nous suivrons l'exemple laissé par Nelson Mandela. Amen“, clôture l'archevêque sud-africain Desmond Tutu, qui procède à la dernière bénédiction de la cérémonie de ce mardi.

14:45: Les délégations officielles quittent le stade, qui n'a pas fait le plein aujourd'hui.

De cette cérémonie, les observateurs retiennent la poignée de main entre Barack Obama et Raúl Castro. Ce geste est sans précédent entre les dirigeants de deux pays en froid depuis plus d'un demi-siècle.

La dépouille de Nelson Mandela sera exposée à Pretoria ces trois prochains jours. Les Sud-Africains devraient y défiler pour un dernier hommage. 

14:36: Les derniers interlocuteurs se succèdent à la tribune. La cérémonie touche à sa fin. Un prêtre s'exprime en ce moment. 

14:25: Jacob Zuma termine son hommage long et laborieux. Il aura contribué à vider le stade petit à petit. Des trombes d'eau continuent de tomber, un bon signe en Afrique du Sud. 

14:15: Cheville ouvrière de l'UMP sur les réseaux sociaux, Patrick d'Agostino profite de la cérémonie pour polémiquer sur le rôle passif du président français François Hollande

A noter que le président français, accompagné par Valérie Trierweiler, aurait quitté le stade en compagnie de son prédecesseur Nicolas Sarkozy, juste après le discours d'Obama et avant celui de Zuma. 

13:57: Dans son hommage, Jacob Zuma résume le long chemin vers la liberté de Nelson Mandela: "Il a payé très cher ses convictions, sans jamais perdre la flamme qui l'animait". L'actuel président se souvient de l'émotion lors de la transition entre le régime de l'appartheid et la démocratie multiraciale qui y règne désormais. 

13:52: Jacob Zuma s'approche du micro, sous les huées du public. 

13:50: Dans tout le pays, d'autres stades ont été ouverts aux sud-africains. La cérémonie est ainsi retransmise à 150 endroits en direct. 

13:37: Raul Castro commence son discours par un hommage à la famille de Mandela. "Prophète de la réconciliation, il est un exemple pour l'Amérique latine et les Caraïbes", a poursuivi le président cubain. Proche de Fidel Castro, Nelson Mandela s'était déplacé à Cuba en 1991 pour le remercier de son soutien à la lutte contre l'apartheid. 

13:31: Le président indien est à la tribune. Trois discours doivent encore être prononcés. Le président cubain Raul Castro se prépare à prendre la parole. 

13:16: Le web s'enflamme suite à la proximité affichée entre certains dirigeants internationaux, notamment la poignée de main historique Obama/Castro.

Dans tous les discours les mots réconciliations” et "paix" sont prononcés. L'effet Madiba survivra-t-il à l'après-cérémonie?

13h05: Le vice-président chinois Li Yuanchao prononce son discours après la présidente brésilienne Dilma Rousseff.

12:40: De nombreuses personnalités du monde du spectacle, du cinéma ou du show-biz ont également fait le déplacement en Afrique du sud, comme le chanteur du groupe U2 Bono, l'entrepreneur anglais Richard Branson ou la présentatrice TV américaine Oprah Winfrey.

Ci-dessous, le chanteur Bono assis à côté de l'actrice sud-africaine Charlize Theron (Toutes les photos de ce grand rassemblement planétaire sont à retrouver dans notre rubrique “Photos”):

12:40: Les hommages à Nelson Mandela dépassent les frontières d'Afrique du Sud. A Lausanne, le centre culturel pour l'Amérique latine propose le baptême d'une "rue Nelson Mandela" dans la ville et organise une flash mob pour défendre cette idée ce samedi à 18h, annonce le centre dans un communiqué envoyé à l'instant.

12:38: “Madiba est le dernier grand libérateur du 20e siècle”, déclare Barack Obama, dont le discours d'hommage à Mandela était particulièrement attendu. Pendant de longues minutes et d'une voix particulièrement affirmée, le premier président noir des Etats-Unis rend hommage à celui qu'il a toujours considéré comme un modèle.

Vidéo:

"Trop de leaders endossent l'héritage de Madiba, mais ne veulent pas suivre son chemin pour le bien de leurs peuples".

12:28: C'est un Barack Obama détendu et tout sourire qui se dirige vers la tribune pour prononcer son discours. Il salue de nombreux représentants des gouvernements, notamment l'actuel président sud-africain Jacob Zuma, qu'il gratifie d'une chaleureuse accolade:

Un internaute souligne sur Twitter, la poignée de main historique entre Barack Obama et le président cubain Raul Castro. “Décidément même disparu, Madiba sème la réconciliation”, écrit-il. La poignée de main est historique entre les deux pays, en froid depuis plus d'un demi-siècle. Le président cubain a esquissé un sourire lors de ce geste du président américain:

12:15: La pluie tombe sans discontinuité sur le stade de Soweto, bien que ce soit l'été en Afrique du Sud. La mauvaise météo n'empêche pas la liesse de la foule qui s'élève du stade entre les différernts discours. L'Afrique du Sud donne un hommage grandiose à la hauteur de l'icône disparue.

Vidéo de l'ambiance:

12:00: Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, a prononcé un hommage particulièrement applaudi par la foule.

“Avec un coeur plus large que ce stade, il a montré le chemin au monde. (...) Nous sommes unis aujourd'hui parce que Mandela a laissé des racines profondes à travers la planète. Puisse t-il reposer en paix pour l'éternité".

Les premières images de Barack Obama assis dans le stade sont dévoilées. Les Américains sont largement représentés à la cérémonie, avec la présence de Michelle Obama, George W. Bush, Bill Clinton et Hillary Clinton. George W. Bush a brièvement été hué lorsqu'il a été montré aux écrans.

11:54: Quatre petits-enfants de Nelson Mandela - Mbuso, Andile, Zozula et Phumla - prononcent un discours en hommage à leur grand-père. Au total, Nelson Mandela a 18 petits-enfants.

“Nous essayons de trouver notre chemin dans ce monde sans lui. Nous te saluons Madiba, tu étais un géant sur cette terre”.

11:40: Andrew Mlangeni, qui fut détenu pendant de longues années avec Nelson Mandela sur l'île-bagne de Robben Island sous le régime d'apartheid, prend la parole à la tribune. "Il a changé la vie de millions de personnes à travers le monde", déclare t-il.

11:30: De nouveaux chants s'élèvent de la foule. Les délégations étrangères ne sont pas toutes arrivées dans les tribunes officielles. Le président américain Barack Obama reste invisible, même s'il est est arrivé à Soweto tôt ce matin avec son épouse Michelle Obama.

Vidéo de chants:

 

11:20: Quelque 1'500 journalistes ont été accrédités pour suivre la cérémonie. Les médias sont nombreux à commenter en direct les hommages et les faits et gestes des invités. Le Monde souligne ainsi l'arrivée commune du président français François Hollande et l'ancien président Nicolas Sarkozy. Cette proximité affichée affole les réseaux sociaux!

11:15: Instant de prière pour l'ex-président sud-africain. Un rabbin, un imam et un prêtre se succèdent à la tribune pour un hommage religieux multi-confessions.

11:00: la cérémonie débute avec une heure de retard. L'hymne national résonne dans tout le stade. Après avoir salué la famille Mandela et les invités, le présentateur de la cérémonie déclare “Nelson Mandela aurait aimé cette pluie”. Il poursuit par une longue introduction. “Nous disons à Madiba qu'il peut reposer en paix, notre travail à nous ne fait que commencer”.

10h53: Mandla Mandela, le petit-fils de Nelson Mandela, est en larmes dans la tribune familiale à Soweto, annonce une journaliste francophone présente dans le stade, sur son compte Twitter. Les personnalités internationales continuent d'affluer au compte-goutte, les mesures de sécurité étant drastiques.

10h30: L’ex-épouse du premier président noir de l'Afrique du Sud, Winnie Mandela, arrive dans le stade. Elle se dirige vers une autre épouse de l'ancien président, Graça Winnie, l'embrasse sur la bouche et la serre dans ses bras. Gordon Brown, ancien premier ministre britannique et Dilma Rousseff, présidente du Brésil sont également arrivés dans le stade.

10h24: Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, salue la foule qui lui fait une véritable ovation. Certaines personnalité ont annoncé qu'ils ne seraient pas présents à la cérémonie, comme le Dalaï-lama (la Chine est présente, ce qui explique cette absence), La Reine Elizabeth II (les médecins lui ont conseillé d'éviter les longs vols), le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et le président Shimon Pérès (des coûts de voyage trop élevés ont été officiellement évoqués) ou encore Fidel Castro.

10h15: Le président d'Afghanistan Hamid Karzai, a pris place dans la tribune officielle. Les délégations officielles continuent d'arriver. La cérémonie a pris un peu de retard.

10h09: La pluie tombe sur le stade. Des milliers de parapluies colorent les tribunes, où se masse une foule nombreuse. Les spectateurs sont  principalement rassemblés dans les tribunes supérieures, abritées des gouttes.

10h: La cérémonie doit débuter. Le stade continue de se remplir. Une clameur s'échappe au-dessus des lieux, avec une foule en liesse qui chante des hymnes en hommage à l'ancien président sud-africain. La princesse héritière Victoria de Suède est arrivée à l'instant. En tout, ce sont 53 chefs d'Etat qui sont attendus pour participer à la cérémonie.

9h50: La cérémonie débutera à 10 heures par 21 coups de canons et l'hymne national sud-africain. De nombreuses personnalités sont arrivées dans le stade. Le président sud-africain, Jacob Zuma, qui a annoncé jeudi soir en direct à la télévision le décès de Madiba, le Président de la Confédération Ueli Maurer, le président Barack Obama, son épouse et l'ancien président George W. Bush, le président français François Hollande et son prédécesseur Nicolas Sarkozy, le Premier ministre britannique David Cameron, le président iranien Hassan Rohani, entre autres.

7h: Le stade Soccer City de Soweto est ouvert depuis 5h ce matin (7h), heure suisse. Quelque 80'000 personnes sont attendues pour saluer la mémoire de Nelson Mandela, mort jeudi à l'âge de 95 ans, en présence de la famille du défunt. La célébration se tiendra de 11 à 15h (10h à 14h suisses). Des dizaines de milliers de policiers et 11'000 soldats ont été déployés dans les lieux stratégiques, et les responsables des forces de l'ordre pour assurer la sécurité.

Pour suivre la version audio de la cérémonie: cliquer ici.