Réservé aux abonnés

L’avenir de la Syrie évoqué à Moscou

La Russie, l’Iran et la Turquie réunis pour trouver une solution.

20 déc. 2016, 23:27
/ Màj. le 21 déc. 2016 à 00:01
Iranian Foreign Minister Mohammad Javad Zarif, left, shake hands with Russian Foreign Minister Sergey Lavrov, center, as they and Turkey's Foreign Minister Mevlut Cavusoglu, leave a joint news conference after their talks in Moscow, Russia, Tuesday, Dec. 20, 2016. Turkish Foreign Minister Mevlut Cavusoglu says a cease-fire in Syria should not cover terrorist groups Islamic State and the Nusra Front as well as Lebanon's Hezbollah which fights on the government side. (AP Photo/Pavel Golovkin) Russia Syria

La «déclaration de Moscou» rétablira-t-elle la paix en Syrie? Réunis hier dans la capitale russe, les ministres des Affaires étrangères et de la Défense d’Iran, de Turquie et de Russie se sont engagés sur une feuille de route destinée à mettre fin à la crise syrienne. Leur priorité, disent-ils, est de combattre le terrorisme et non d’écarter le régime de Bachar el-Assad.

Ils ont prévu d’organiser des négociations au Kazakhstan pour pousser une solution politique entre le gouvernement syrien et ses opposants, qui garantirait l’intégrité territoriale du pays. L’accord serait déjà en train d’être...