La Suisse s'incline en Slovaquie, Kamerzin commotionné

Pas de miracle en Slovaquie. La Suisse s'est inclinée 4-0 à la Slovakia Cup.

13 févr. 2016, 19:33
Tomas Marcinko, Etienne Froidevaux et Sandro Zurkirchen.

La barre était tout simplement trop haute pour des jeunes joueurs qui sont en train de faire leur place en LNA face à une sélection qui reposait sur des joueurs de grande expérience, dont sept évoluent en KHL. Le plus regrettable dans l'histoire, ce n'est pas la défaite mais une nouvelle fois le manque de talent à la conclusion. Car les Suisses se sont procuré plusieurs occasions réelles gâchées par Scherwey, Schäppi et Mottet dans une patinoire bouillonnante.

Les hommes de Patrick Fischer ont été incapables de faire fructifier 2 minutes de double avantage numérique en début de partie. Ils n'ont pas vraiment inquiété à ce moment-là le portier Julius Hudacek (Örebrö/SWE). Les Suisses avaient bénéficié de ce 5 contre 3 après une vilaine charge à la tête d'Andrej Stastny (Slovan Bratislava/KHL) à l'encontre de Jérémie Kamerzin au milieu de la patinoire (8e). Le défenseur de Fribourg Gottéron n'est plus réapparu. Le Valaisan, qui avait déjà été victime d'une commotion cérébrale au début de saison suite à une charge de Daniel Rubin pourrait à nouveau rester absent des patinoires pour une longue période.

Les Slovaques ont fait la différence au cours de la première période sur des buts de Lusnak (13e) et Bakos (19e). Par la suite, Sandro Zurkirchen a bien tenu son rang dans la cage helvétique. D'un style plus sobre que Robert Mayer, le portier d'Ambri-Piotta a réussi son match face aux vagues successives slovaques.

Attaque violente

Jérémie Kamerzin a subi une commotion cérébrale à la suite d'un choc avec l'attaquant slovaque Andrej Stastny lors du match amical samedi entre la Slovaquie et la Suisse à Zilina. A la 8e minute du match, Stastny a chargé le défenseur de Fribourg Gottéron au milieu de la glace.

Le Valaisan est resté étendu un long moment avant de pouvoir prendre le chemin des vestiaires soutenu par deux personnes. Le joueur slovaque a écopé d'une pénalité de match pour son geste.

Transporté à l'hôpital de Zilina, le médecin de l'équipe de Suisse a indiqué qu'il s'agissait d'une commotion cérébrale, la deuxième de la saison pour le défenseur fribourgeois. Il avait manqué quatorze matches en automne à la suite d'une charge à la tête de Daniel Rubin lors du match Genève-Servette - Fribourg Gottéron.