Réservé aux abonnés

La route du soi

Parti en Orient sur les traces de Nicolas Bouvier, Gaël Métroz a fini par inventer les siennes propres, à découvrir dans «Nomad's land».

09 sept. 2008, 09:10

«On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait», écrit Nicolas Bouvier dans «L’usage du monde». Dans les années 50, l’écrivain a conduit sa fameuse Topolino de Genève au Sri Lanka. Cinquante ans plus tard, Gaël Métroz envisage de refaire le même périple. En train, en bus, à dos de chameau ou de yack et surtout à pied. Et avec une caméra. L’expédition du journaliste-réalisateur de Liddes doit du...