Réservé aux abonnés

La quête d'un idéal

A 23 ans, Jacob Kahoun navigue toujours dans le ventre mou du classement ATP, au-delà de la 1000e place mondiale. Mais il y croit encore. "Je dois juste trouver le bon chemin pour y arriver", glisse-t-il.
08 sept. 2015, 17:01
data_art_3338093.jpg

C'est tout le paradoxe du tennis. Jacob Kahoun est 1000e mondial - 1062e très précisément - , un niveau très acceptable compte tenu de la popularité de ce sport sur tous les continents. En même temps, il est quasiment un "nobody" au-delà des frontières cantonales. "C'est vrai, je fais partie de la masse , admet-il. Aux yeux de Swiss Tennis, je suis trop âgé (ndlr: 23 ans) et pas assez bien classé pour être soutenu. Mais je comprends."

Ne pas décevoir son entourage

A son âge, justement, nombre de ses pairs ont déjà raccroché. Et passé à autre chose. D'autres s'accrochent avec l'espoir que ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois