Réservé aux abonnés

La Libye sur le chemin de l’unité?

Afrique du Nord Le premier ministre libyen, Fayez al-Sarraj, rappelle au maréchal Haftar, installé dans l’est du pays, qu’il doit se placer sous ses ordres.
27 sept. 2016, 23:30
/ Màj. le 28 sept. 2016 à 00:01
Libyan President Fayez al-Sarraj speaks during the 71st session of the United Nations General Assembly, Thursday, Sept. 22, 2016, at U.N. headquarters. (AP Photo/Frank Franklin II) United Nations General Assembly Libya

Où en est la constitution de ce nouveau gouvernement d’unité nationale, que vous a demandé de former le Parlement de Tobrouk?

Nous avons traité cette question positivement, bien que le Parlement de Tobrouk ne nous ait pas formulé sa demande par une lettre officielle. Les consultations ont donc commencé pour compléter notre équipe. Mais ce n’est pas un secret que des personnalités et des partis ne veulent pas la réussite de ce gouvernement d’union nationale. Nous avons beaucoup de problèmes avec tous ceux qui jouent la scission. Parmi ceux-ci, certains se sentent exclus, les autres ne veulent ri...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois