L'Ermitage de Longeborgne a ouvert samedi ses portes aux fidèles

Les fidèles pèlerins ont pu, pour la première fois, visiter l'Ermitage de Longeborgne à Bramois. Ces portes ouvertes étaient organisées suite à la restauration de nombreuses pièces de la bâtisse à flan de falaise. La messe a été célébrée par Monseigneur Jean-Marie Lovey, nouvel évêque de Sion.

25 oct. 2014, 16:46
Les pèlerins se sont pressés pour monter vers la grotte où vivaient en permanence les anciens Ermites.

Les pèlerins sont venus en nombre (environ 300) samedi matin, pour visiter l'Ermitage de Longeborgne à Bramois. Pour la première fois, toutes les pièces du lieu saint étaient ouvertes au public, dont le cloître et sa vue splendide sur les gorges de la Borgne. "Je viens prier ici régulièrement. C'est donc l'occasion de pouvoir enfin pousser les portes de l'habitat du Frère François", expliquait une fidèle dans la toute nouvelle cuisine de l'Ermite.

Des années de rénovation

Si les portes de ce lieu mythique ont été ouvertes pour la première fois samedi, c'est avant tout pour montrer aux fidèles les rénovations effectuées au sein de l'Ermitage. Chambres, cuisine, salle à manger, chemin d'accès ou encore sécuristation de la falaise, de nombreux aménagements ont été entrepris pour le bien-être et la sécurité de l'Ermite et des pèlerins.

"C'est un lieu parfait de recueillement et de remerciement. Nous sommes fiers de tous ces travaux et c'était l'occasion rêvée de le montrer aux fidèles", explique Paul-Henri Moix, Président du Conseil de fondation. Au total, les rénovations auront coûté plus de 700'000 francs, dont une partie fut assumée par la Confédération, le Canton, la Commune, la Bourgeoisie et la Loterie Romande. Mais les fidèles et les Amis de Longeborgne ont aussi beaucoup donné.

Célébration de Monseigneur Lovey

Avant la visite, la célébration religieuse fut présidée par Monseigneur Jean-Marie Lovey, nouvel évêque de Sion. "Dieu est partout. Mais l'homme a besoin de lieux, d'efforts et de circonstances pour le rejoindre. Cet Ermitage réunit tout cela", a-t-il expliqué. Avant de lancer à l'assemblée pendant son serment: "Il n'y a pas qu'une seule manière de prier. Les pèlerins qui viennent ici prient avec leurs pieds grâce à la force de l'esprit."

Heureux d'avoir découvert l'envers de la roche, les fidèles sont redescendus vers Bramois avec des images qu'ils n'oublieront pas, parole de fidèle.