Réservé aux abonnés

«Je n'irai pas là où je ne veux pas aller»

Troisième album de Daphné, «Bleu Venise» offre des échappées mélancoliques et oniriques.

19 févr. 2011, 05:01

Bienvenue à Venise. Pas celle des hordes de touristes mais celle, imaginaire, de Daphné. Une ville aux lumières changeantes, île de la douceur d'aimer, du désir et du manque. Une voix enveloppante, des mots élégants et des cordes soyeuses nous accompagnent dans ce voyage en harmonie, qui laisse riche de mille images et sensations. «Bleu Venise», son troisième album, donnera-t-il à l'auteure-compositrice-interprète l'écho qu'elle mérite? Il serait temps.

Après «L'émeraude» (2005) et «Carmin» (2007), «Bleu Venise»; vous avez décidément un rapport particulier aux couleurs.

Les couleurs me raconte...