Réservé aux abonnés

Il ne roule pas les mécaniques

Recordman absolu du Dakar avec 12 victoires, le Français établi sur le Haut-Plateau depuis 2001 est l’exemple type de l’antistar. «Monter sur le podium est une réelle épreuve pour moi», assure l’amoureux des grands espaces, venu chercher le calme en Valais.

05 févr. 2016, 23:34
/ Màj. le 06 févr. 2016 à 00:01
Aminona - 29 janvier 2016 - Stéphane Peterhansel, pilote de moto et auto de rallye - vainqueur 12 fois du Dakar - photo dans son chalet. photo: Sabine Papilloudstephane peterhansel PETERHANSEL4

Quand on affiche son palmarès, on pourrait prendre la grosse tête. Gloire et paillettes, voilà qui ne font toutefois pas partie du monde de Stéphane Peterhansel. «Monter sur le podium pour la remise des prix, c’est à chaque fois une épreuve en soi, lâche-t-il. Je ne fais pas du sport pour avoir de la reconnaissance. Je le fais par passion, par défi. Je n’ai pas envie de passer toutes les cinq minutes à la télévision.» Le pilote de l’Hexagone n’y a pourtant pas échappé. Depuis qu’il s’est adjugé un 12e succès sur les routes du Dakar mi-janvier, il a enchaîné les passages sur les plateaux de tél...