Hockey: la Suisse poursuit son chemin, sans écart

Six matchs, six victoires. Cette équipe de Suisse de hockey fait rêver dans ces mondiaux de Stockholm. Dans l'ultime match du groupe, prévu mardi face à la Biélorussie, la Suisse devra s'imposer pour éviter la Suède ou le Canada en quarts de finale.

13 mai 2013, 07:16
L'équipe de Suisse n'est plus qu'à une victoire d'un sans faute dans cette phase de groupes.

L'équipe de Suisse a poursuivi son sans-faute au Championnat du monde de Stockholm. Elle a aligné son sixième succès consécutif à la faveur de sa victoire convaincante 3-1 face à une rugueuse Norvège.

Grâce à ce nouveau succès, la sélection helvétique a toutes les chances de terminer première de son groupe ce qui lui permettrait d'éviter le Canada ou la Suède en quarts de finale. Pour cela, il suffira de récolter deux points mardi (12h15) contre la Biélorussie.

La Suisse a ainsi ajouté un nouveau fleuron à son parcours de rêve en Suède. Et la Norvège n'était pas l'adversaire le plus aisé pour poursuivre la série victorieuse. Les Scandinaves avaient battu les Suisses lors de leurs deux dernières rencontres au Championnat du monde et leur avaient piqué la 8e place mondial.

Mais une nouvelle fois, l'équipe du coach Sean Simpson a fait tout juste. Cette fois-ci, ils ont parfaitement répondu au combat physique imposé par les Norvégiens, qui ont connu de gros soucis défensifs avec seulement 5 arrières à disposition de l'entraîneur Roy Johansen. Les événements ont pris une tournure favorable pour les Suisses assez rapidement. Ils ont ouvert le score sur un bel effort de Martin Plüss (7e), qui a remis le palet devant le but adverse, Simon Moser s'est jeté alors comme un "mort de faim" en plongeant pour glisser le puck entre les jambes du portier Haugen (Dynamo Minsk).

Pour la cinquième fois en six matches, les joueurs helvétiques ont ouvert la marque. Il ne fallait pas attendre bien longtemps pour que la sélection suisse double la mise sur un contre de manuel, à 4 contre 5 de surcroît. Suri partait sur l'aile droite, donnait derrière lui à Ambühl qui fusillait le portier danois. Sur le rebond, Roman Josi pouvait marquer dans le but grand ouvert (16e).

Le défenseur de Nashville semblait prêt à tout pour marquer son but contre les Norvégiens. Le Bernois survolait la glace. En compagnie de Patrick von Gunten, ils ont constitué la paire défensive no 1. D'ailleurs l'ancien Biennois participait aussi à la fête de tirs. Il inscrivait un précieux 3-0 à 25'' du terme de la deuxième période en supériorité numérique. Une réussite qui faisait mal au moral des Norvégiens, qui n'avaient pas pu profiter de trois pénalités consécutives des Suisses en un peu plus de 6 minutes pour battre un Martin Gerber, un peu moins sécurisant que lors de ses précédents matches.

La Suisse a parfaitement négocié son week-end nordique avec un succès samedi contre le Danemark (4-1) et une victoire particulièrement probante face à la Norvège. Le match face aux Biélorusses servira à affiner les derniers réglages et à faciliter l'introduction de Rafael Diaz. A Simpson de trancher dans le vif pour enlever un joueur dans un collectif où personne n'a démérité.