Réservé aux abonnés

Donald Trump messianique et fédérateur devant le Congrès

Sur un registre plus présidentiel qu’à l’habitude, le président américain a appelé de ses vœux le «renouveau de l’esprit américain».

01 mars 2017, 23:02
/ Màj. le 02 mars 2017 à 00:01
epa05821918 US President Donald J. Trump reacts after delivering his first address to a joint session of Congress from the floor of the House of Representatives in Washington, DC, USA, 28 February 2017. Traditionally the first address to a joint session of Congress by a newly-elected president is not referred to as a State of the Union.  EPA/JIM LO SCALZO / POOL USA TRUMP PRESIDENTIAL ADDRESS

De l’ombre à la lumière. Trente-neuf jours séparent le discours d’investiture du président Donald Trump et celui prononcé mardi devant le Congrès, réuni en session conjointe. Aussi distinct que le jour l’est de la nuit, au sens presque littéral.

Le 20 janvier, sous un crachin désagréable, le milliardaire new-yorkais avait évoqué en des termes crépusculaires un «carnage américain» au sortir de l’ère Obama.

Cette fois, face aux 535 élus réunis sur la colline du Capitole, son gouvernement, l’état-major, la Cour suprême amputée de trois de ses membres insoumis, Donald Trump a prononcé une allocut...