Des milliers de personnes sur la place Centrale

Des milliers de personnes ont fait la fête au cœur de Verbier pour marquer le passage de l'an nouveau.

01 janv. 2013, 14:08
La place Centrale de Verbier a accueilli des milliers de fêtards la nuit de la Saint-Sylvestre.

Hormis un incendie de cheminée survenu dans un chalet au chemin de Bevillard ayant nécessité l’intervention des pompiers, aucun incident notable n’a marqué la journée ou la nuit du 31 décembre à Verbier, comme nous l’a confirmé Markus Rieder, porte-parole de la police cantonale: «Nous avons renforcé notre présence sur le terrain. Franchement, aucun événement singulier n’a été porté à notre connaissance.» En charge de la communication auprès de la Destination Verbier/Saint-Bernard, Isabelle Hefti  confirme qu’aucun fait particulier n’a terni la nuit de la Saint-Sylvestre: "Cet événement spontané rassemble chaque année des milliers de personnes dans un esprit de fête pour célébrer l’année à venir. Feu d’artifice et champagne étaient au rendez-vous. D’après les observateurs, quelque 12 000 personnes, tous âges et nationalités confondus, se sont rassemblés sur la place Centrale de la station.»

Cela dit, les vacances battent leur plein et les skieurs n’ont jamais été aussi nombreux sur les pistes toutes ouvertes depuis la mi-décembre à Verbier. Le 29 décembre, Téléverbier a même battu un record d’affluence avec plus de 24 000 skieurs recensés sur ses pistes. Directeur de Verbier Sport+, Gianluca Lepori est aux anges: «Nous avons connu un feu d’artifice le 29 décembre certes, mais le 30 et le 31 décembre ont aussi été exceptionnels avec plus de 22 000 skieurs, le pic de fréquentation enregistré l’an dernier. C’est une très bonne surprise» Selon le responsable, les investissements consentis en matière de remontées mécaniques, d’installations d’enneigement et de restaurants d’altitude «portent leurs fruits et permettent à notre domaine skiable de s’adapter à la demande.»

 Pour la suite, les perspectives sont encourageantes. «Les  conditions d’enneigement sont exceptionnelles. Si le beau temps se maintient, il n’y a pas trop de souci à avoir. Nous ferons le bilan de la période des fêtes après le 7 janvier», note Gianluca Lepori.