Réservé aux abonnés

Début de fragiles pourparlers de paix en Suède

07 déc. 2018, 00:01
epa07208379 Members of a Houthi delegation wait for a Kuwait-chartered plane as they are accompanied by UN special envoy for Yemen Martin Griffiths and Kuwaiti ambassador to Yemen Fahd Almeie to UN-sponsored peace talks in Sweden, in Sana’a, Yemen, 04 December 2018. According to reports, Kuwaiti ambassador to Yemen Fahd Almeie and UN special envoy for Yemen Martin Griffiths accompanied a Houthi negotiating team to Sweden for UN-sponsored peace talks on the ongoing conflict between the Houthi rebels and the Saudi-backed Yemeni government since 2015.  EPA/YAHYA ARHAB YEMEN CONFLICT HOUTHIS PEACE TALKS

Pour la première fois depuis 2016, de fragiles pourparlers de paix inter-yéménites se sont ouverts, hier, en Suède, entre le gouvernement et la rébellion. Les belligérants ne se font guère d’illusions sur les chances de percée. Ils représentent une «opportunité unique» de ramener sur le chemin de la paix ce pays dévasté, où la famine menace, a déclaré, à l’ouverture des négociations, le médiateur de l’ONU, Martin Griffiths, à la presse, en présence des délégations yéménites, réunies dans un centre de conférence près de Stockholm.

Sur Twitter, le gouvernement a exigé «le retrait intégral» des re...