Réservé aux abonnés

De banni à béni!

Pendant longtemps, Didier Deschamps n’a pas voulu de lui. Mais le maître à jouer de West Ham a fini par imposer sa classe. Jusqu’à ce but extraordinaire, vendredi, face à la Roumanie.

13 juin 2016, 23:36
/ Màj. le 14 juin 2016 à 00:01
Dimitri Payet of France who scored the winning goal celebrates the 2-1 victory after the Group A soccer match of the UEFA EURO 2016 between France and Romania at the Stade de France in St. Denis, France, 10 June 2016. Photo: Peter Kneffel/dpa (RESTRICTIONS APPLY: For editorial news reporting purposes only. Not used for commercial or marketing purposes without prior written approval of UEFA. Images must appear as still images and must not emulate match action video footage. Photographs published in online publications (whether via the Internet or otherwise) shall have an interval of at least 20 seconds between the posting.) (KEYSTONE/DPA/Peter Kneffel)payet FUSSBALL EM 2016 VORRUNDE FRA ROM

Toutes les comètes ne traversent pas la galaxie football à la même vitesse. Agé de 29 ans depuis mars, Dimitri Payet, artiste aussi prometteur que difficile à canaliser en France, «key player» dès sa première saison en Angleterre, a mis le temps avant de s’offrir, vendredi, une vitrine en mondovision pour faire étalage de son talent. Cinq mois plus tôt, le maestro de West Ham s’était résigné à tirer un trait sur l’Euro 2016.

Que de chemin parcouru entre cette défaite amicale en Albanie le 13 juin 2015 et cette frappe lumineuse dans la lucarne contre la Roumanie!

A Tirana, Payet sortait après u...