Coronavirus: lancer des ondes positives en réunissant les thérapeutes

Michaël Genoud, guérisseur de Vollèges, lance un appel à ses collègues pour aider les personnes hospitalisées et les gens qui ont du mal à supporter le confinement.

04 mai 2020, 15:30
Michaël Genoud veut mettre son don au service des gens qui souffrent durant cette période très particulière.

Ils ont rendez-vous tous les soirs à 21 heures précises. Les guérisseurs, faiseurs de secret et magnétiseurs sont invités à lancer des ondes positives pour soutenir les personnes hospitalisées, ou celles qui ont du mal avec l’enfermement provoqué par la pandémie, ou encore le personnel hospitalier. A la tête de cette initiative, Michaël Genoud, un faiseur de secret établi à Vollèges.

«L’idée m’est venue sans même que j’y réfléchisse. Je me suis dit que les gens qui ont ces facultés devaient faire quelque chose pour aider les autres. Avec un maximum de monde qui agit en même temps, nous pouvons peut-être créer un effet papillon et toucher un maximum de personnes.»

A ce jour, une dizaine de guérisseurs ont répondu favorablement à l’appel. Michaël Genoud, qui a reçu ce «cadeau» du secret de son arrière-grand-père, il y a deux ans, exerce ce don pour soulager ceux qui sont touchés par des problèmes de douleurs, fièvre, infections ou autres. Et il le fait gratuitement. «J’ai reçu un cadeau. Et ce n’est pas un cadeau pour moi, mais pour les autres. Il faut accepter d’exercer cette pratique, sept jours sur sept, et le soir aussi. Je ne me pose pas de questions, je fais tout cela naturellement.»

Comme un somnifère

Durant ce confinement, Michaël Genoud a constaté une augmentation des sollicitations. «Avec cette situation, on est sorti de l’ordre établi et sécurisant. Ce chamboulement a créé des peurs et des angoisses chez les gens. En plus des demandes habituelles que je reçois pour des brûlures ou des cancers, on me contacte souvent pour des soucis liés au sommeil: certains ont de la peine à s’endormir ou se réveillent souvent durant la nuit, font des cauchemars. En fait, j’ai l’impression que je fais le somnifère!»

Quant à lui, il dit très bien supporter le confinement et se sentir bien à l’aise: «Au début, il y a une phase où ça fait un peu peur, mais on prend du recul et on fait avec.»

Avec son appel aux thérapeutes, Michaël Genoud rejoint certains de ses pairs, comme Georges Delaloye. «Il a créé deux applications qui œuvrent pour le bien de tous.» Des applications – «Energy Dome» et «Faiseurs de secret» – qui permettent de trouver des guérisseurs selon les régions.

 

Infos pratiques

Pour contacter Michaël Genoud: 079 613 47 38.

A lire aussi: Faiseur de secret, le Valaisan Georges Delaloye se dévoile

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch