Chute d'une grue à Saint-Sulpice: un mort et un blessé grave

Il était 21h35, mercredi, quand une grue de chantier a vrillé et est tombée. Deux hommes étaient à l'intérieur de la cabine. L'un est décédé, l'autre gravement blessé. Un troisième ouvrier, qui se tenait au sol, est fortement choqué, mais pas blessé.

12 juin 2014, 06:47
Sur le chantier de la futur école de Saint-Sulpice, au chemin des Paquis, une grue s'est renversée en emportant deux personnes dans sa chute.

L'accident est survenu sur le site scolaire de Saint-Sulpice, où l'école a été dans un premier temps démolie pour laisser la place à un nouveau collège avec notamment une salle de gym et une unité d'accueil pour écoliers (UAPE), détaillent les municipaux appelés sur place.

Mercredi soir, trois employés effectuaient une maintenance technique sur la grue du chantier. Deux d'entre eux se trouvaient dans la cabine, à une hauteur environ de 40 mètres, quand la structure, pour une raison que l'enquête devra déterminer, a chuté. "Elle est tombée en deux fois, d'abord elle a vrillé, puis... honnêtement, je ne m'en souviens pas", explique Christiane Haab depuis son balcon qui offre une vue plongeante sur le chantier. Elle a assisté à la quasi-totalité de la scène. Cette dame, encore sous le choc du terrible accident, raconte que son voisin, celui qui a vu la pointe du bras de la grue tomber à quelques mètres de sa maison et qui est médecin, s'est vite rendu sur place. "Les deux hommes étaient encore à l'intérieur de la cabine et un troisième se tenait là (elle pointe le milieu du chantier), il semblait tétanisé. En fait, nous aussi on l'était. Tout le monde est très vite sorti. Une personne qui habite plus bas a dit que tout a vibré chez lui."

Très rapidement, les secours sont arrivés. Pompiers, policiers, ambulanciers, médecins du SMUR et deux hélicoptères qui ont transporté les blessés graves au CHUV. L'un des ouvriers, un ressortissant français âgé de 33 ans et domicilié dans le canton de Vaud, y est décédé peu après son admission.Le deuxième homme, un Suisse âgé de 35 ans, est grièvement blessé, son pronostic vital étant engagé.

Une fois les victimes évacuées, le site a été sécurisé et éclairé pour effectuer les premières investigations. Le procureur était aussi sur place. Pour le reste de la nuit, la grue restera en l'état, afin que l'enquête soit menée à la lueur du jour. Une partie de la structure métallique coupe le chemin des Pâquis en deux. La route restera fermée le temps de l'enquête.

L'accident a mobilisé 13 véhicules de pompiers du SDIS Chamberonne et de Lausanne pour un effectif de 20 hommes. Deux ambulances, deux véhicules du SMUR et deux hélicoptères sont également intervenus.