Chermignon, Montana, Randogne et Mollens sur la voie d'une fusion volontaire?

Les communes de Chermignon, Montana, Randogne et Mollens ont lancé un processus d'étude dont les conclusions ont été présentées mercredi aux quatre exécutifs concernés. La population pourrait être appelée à se prononcer sur cette union en juin 2015.

09 oct. 2014, 07:14
Randogne veut m?nager des espaces constructibles abordables pour ses concitoyens.

Le Nouvelliste

Le projet de fusion a fait son chemin après qu’un sondage préalable a été effectué au printemps 2011 auprès des six communes du Haut-Plateau. Si Chermignon, Montana, Randogne et Mollens ont salué cette idée, le conseil communal d’Icogne l’a refusée tandis qu’à Lens, ce sont les citoyens qui l’ont rejetée en votation populaire.

Les 4 communes favorables à l'étude d'une fusion ont donc décidé de poursuivre seules le processus. Un rapport provisoire leur a été présenté mercredi. Le rapport final sera exposé début novembre. Une détermination définitive des conseils communaux est attendue pour la fin novembre et, si elle est positive, une votation populaire sur la fusion est prévue en juin 2015, précise le communiqué.

Si les citoyens acceptent cette union, la nouvelle commune, avec près de 11'000 habitants, sera la 6e commune du Valais en termes de population après Sion, Martigny, Sierre, Monthey et Brig-Glis.