Catch: chaude ambiance à Conthey

Neuf catcheurs professionnels ont combattu samedi sur un ring au centre de la discothèque Le Tsunami. Le public, peu nombreux au départ, s'est finalement pris au jeu au fil des minutes.
20 avr. 2014, 10:43
Lors des combats de samedi à Cnthey, le champion romand de catch, Adrian Johnatans (debout), a remis son titre en jeu. C'est finalement son adversaire, Yoshihiro Yamada, qui l'a emporté et est désormais le nouveau champion suisse romand.

"A tous ceux qui me disent qu'il n'y a pas de vrais coups donnés en catch, que ce n'est que du jeu, je leur conseille de venir sur le ring avec nous, pour se rendre compte par eux-mêmes… Venez madame, vous verrez..." Dans les loges des catcheurs de la fédération suisse, on ne plaisante pas avec ces choses-là. Un catcheur se bat en vrai. Point final. Cela paraît encore plus réaliste quand Yoshihiro Yamada, un Japonais d’origine, nous informe que "ce soir, il va défoncer" son concurrent Adrian Johanatans, l’actuel champion romand de catch. Des propos plus vrais que nature. Clairs, nets et précis.

Vrais ou faux coups?

L'ambiance se voulait électrique dans les coulisses de la discothèque Tsunami à Conthey samedi soir. Les neuf catcheurs présents, pour la plupart des professionnels de Suisse et d'Allemagne, étaient au taquet. Gare à celui qui se mettrait sur leur chemin. Compris, messieurs. Les acteurs de la soirée ont d'ailleurs si bien joué leur rôle qu'il était difficile de faire la différence entre l'info ou l'intox.

Jouent-ils la comédie sur le ring ou pas? Pour ce premier combat de catch dans une boîte de nuit, de surcroît en Valais, les catcheurs comptaient en mettre plein la vue au public. "Rien ne me fait peur. Je me suis super entraîné pour battre Adrian et je le ferai. Quand j'entre sur scène, je ne vois plus rien que le catcheur en face de moi", nous a par exemple indiqué Yoshihiro Yamada, le prétendant au titre romand, quelques heures avant le combat. Et le sportif de 22 ans n’a pas menti. Il a "anéanti" son adversaire au centre et hors du ring, le mettant à terre en un quart d’heure.

Nouveau champion de catch romand

C’est donc désormais Yoshihiro Yamada qui détient désormais le titre de champion romand du catch. Pas de quoi défriser cependant le champion déchu, Adrian Johnatans – alias British Stalion - qui nous a confié avoir déjà beaucoup de travail dans l’organisation au sein de la fédération suisse de catch pour ne pas que le titre lui manque trop. "Et puis, je n'ai rien à prouver, j’ai quand même été six fois champion suisse et huit fois champion suisse romand."

Chaud show

Les neuf hommes ont fait le show dans l'arène contheysanne. "C'est notre job. On doit mettre le feu dans le public; d’ailleurs c’est le public qui fait 50 % de la réussite des combats!", lance Tormentor, un jeune catcheur suisse masqué. Malgré une faible affluence dans la discothèque au début des combats, les catcheurs ne se sont pas dégonflés et ont tout donné pour faire décoller l’ambiance. Au point que le public s’est finalement pris au jeu. "Debout, chochotte! Espèce de gonzesse!", a ainsi hurlé un quinquagénaire à l’un des catcheurs resté au sol quelques secondes.

Galvanisés, les sportifs ont alors redoublé de coups, jouant à la perfection leur rôle de hargneux. "Notre but est de donner envie aux gens de venir voir les combats en live. Car, souvent les personnes ne connaissent le catch qu’à la télé, mais il faut vivre ça ", ont noté les sportifs dans les coulisses.

Le patron du Tsunami Cédric Dubuis retentera l’expérience en proposant une nouvelle soirée catch le 18 mai. "Puis, je tirerai le bilan pour voir si cela plaît aux gens", conclut-il.