Brésil 2014: la Bosnie finit sur une bonne note

Déjà éliminée, la Bosnie-Herzégovine a quitté la Coupe du monde sur un succès 3-1 contre l'Iran à Salvador (groupe F). Les Iraniens sont du coup aussi condamnés à un retour prématuré au pays.

25 juin 2014, 19:53
Iran's Ehsan Haji Safi, left, battles for the ball with Bosnia's Avdija Vrsajevic during the group F World Cup soccer match between Bosnia and Iran at the Arena Fonte Nova in Salvador, Brazil, Wednesday, June 25, 2014. (AP Photo/Sergei Grits)

Les Bosniens, battus lors de leurs deux premiers matches avec un certain manque de réussite, ont cette fois remporté une victoire logique. Dzeko (23e), Pjanic (59e) et Vrsajevic (83e) ont concrétisé la domination des hommes de Safet Susic, qui ont ainsi terminé leur tournoi sur une note positive mais inutile. Les Iraniens ont sauvé l'honneur par leur attaquant le plus dangereux, Ghoochannejahd (82e).

Il n'y a donc pas eu de miracle pour l'Iran. L'équipe de Carlos Queiroz a été plombée par son manque d'efficacité. Quand on joue trois matches en ne trouvant le chemin des filets qu'une fois, il est évidemment aléatoire d'envisager de franchir le premier tour de la Coupe du monde. Ceci malgré un bel esprit de combat et une grosse discipline tactique sur le plan défensif.

Certes, les espoirs iraniens étaient relativement minces avant le coup d'envoi. Habitués à défendre en grand nombre lors de leurs deux précédentes sorties, ils n'ont jamais semblé en mesure de changer et de passer en mode attaque. Les Bosniens, sans réaliser une grande performance, ont généralement dicté les opérations.

Après avoir manqué deux possibilités de marquer, Edin Dzeko trouvait enfin la faille à la 23e, d'un tir pris hors de la surface. L'Iran réagissait peu après, avec une frappe de Shogaei repoussée par la transversale (25e). En seconde période, Pjanic a inscrit le numéro deux à la 59e, en position suspecte de hors-jeu. En fin de match, la réduction du score iranienne a été suivie quelques secondes plus tard par le troisième but de la Bosnie.