Réservé aux abonnés

Brahms, au seuil de l'existence

Piano, voix et violoncelle au Crochetan.

17 janv. 2013, 00:01
data_art_1325357.jpg

Stephan Imboden (basse), Xavier Pignat (violoncelle) et Didier Puntos (piano) nous offrent l'occasion d'entendre deux cycles majeurs de la littérature pour voix et piano. En 1896, un an avant sa mort, Brahms compose, ses "Quatre Chants sérieux pour voix de basse". Les textes de l'"Ecclésiaste", de l' "Ecclésiastique" et de l'"Epître de saint Paul" aux Corinthiens tissent autour du thème de la mort et de la vanité vaine de l'existence une savante gradation du pessimisme le plus amer vers la résignation et la paix intérieure. Brahms y trace, dans une souveraine distanciation, un chemin musical é...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois