Réservé aux abonnés

Autonomes sur le chemin de l’école

Des coachs ont remplacé les patrouilleurs scolaires pour aider les enfants à traverser la route. Ce nouveau concept a été testé dès 2014 à Collombey-Muraz.

03 févr. 2017, 23:36
/ Màj. le 04 févr. 2017 à 00:01
Arborant un gilet fuchsia, les coaches encadrent les enfants et leur rappellent les règles de sécurité, mais ne stoppent plus le trafic.

«Avec les patrouilleurs scolaires, les enfants ne faisaient plus attention. L’intervention des coachs, au contraire, ne les amène pas à oublier les trois règles qu’on leur apprend lors des leçons d’éducation routière, dispensées de 1H à 3H: s’arrêter, regarder des deux côtés et écouter, traverser en marchant s’il n’y a pas de voiture ou qu’elles ont stoppé.»

Cheffe de poste de la police intercommunale du Salentin, Violette Sinzig en est convaincue. La formule mise en place depuis la rentrée à Saint-Maurice pour encadrer les jeunes élèves qui se rendent en classe est plus concluante que cell...