A Sierre: piéton, prends garde à toi!

Avec une médaille d'or du meilleur passage pour piétons décernée par le TCS et deux accidents graves survenus ces dernières semaines, Sierre est la reine du paradoxe routier.

08 janv. 2014, 14:37
Dans une zone de rencontre, la vitesse est limitée à 20 km/h et les piétons sont prioritaires. En théorie.

A la fin de l’année dernière, le Touring Club Suisse (TCS) décernait le titre de meilleur passage pour piétons à un ouvrage de Sierre, celui qui traverse la route du Simplon devant le café l’Helvétia. D’un côté, ce cocorico mérité, et de l’autre, des drames récents impliquant des piétons sur la voie publique.

Le premier a eu lieu à la fin du mois de décembre dernier. Sur cette même route du Simplon, mais hors d’un passage pour piéton, un homme a perdu la vie, fauché par une voiture. Dernier en date, un bus a renversé une femme de 65 ans dans la zone de rencontre de l’Hôtel de Ville, la blessant grièvement.

100 passages zébrés

Sur les 100 kilomètres de routes communales que compte la Cité du Soleil, on compte autant de passages pour piétons. Si Sierre obtient la meilleure note pour l’un deux, on trouve plusieurs sites classés insuffisants, comme celui qui est situé au croisement du chemin des Pins et de la route des Lacs. «On était contents de se trouver être les mieux classés de l’étude du TCS, mais on relativise. Pour le passage problématique vers les petits lacs, on était déjà au courant. A cet endroit-là, une zone à 30 km/h est à l’étude, mais elle se heurte pour le moment à des oppositions», explique Stéphane Delaloye, ingénieur de la ville de Sierre.
Vieille tradition que celle des patrouilleurs scolaires.

A Sierre aussi, des personnes (adultes ou enfants) sont préposé à la surveillance des passages pour piétons à proximité des écoles. Sept écoles de la commune de Sierre en sont pourvues, même sur les passages pour piétons munis de feux de signalisation.

Petite expérience

La police municipale de Sierre garde un œil attentif sur la zone de rencontre très passante de l’Hôtel de Ville. Pour la prévention, la police municipale a placé un radar du TCS en aout et septembre dernier. Il indiquait de manière bien visible à quelle vitesse on circulait. Ceux qui dépassaient 20 km/h étaient rendus attentifs à leur vitesse, mais n’étaient pas amendés.

Un après-midi de cette semaine, nous sommes allés vérifier à quel point la bonne entente régnait entre piétons et automobilistes dans la zone de rencontre de l’Hôtel de Ville. Une dame âgée a eu de la peine à faire respecter ses droits. Nous avons tenté l’expérience avec elle. Au bras de Marie-Thérèse P., 78 ans, nous avons traversé la route à six reprises. Seulement la moitié des automobilistes s’arrêtent. C’est certes trop peu pour établir une statistique, mais c’est tout de même révélateur du comportement des automobilistes dans cette zone.

Les règles du jeu

Zone de rencontre à 20 km/h: cohabitation des véhicules et des piétons. Le piéton peut traverser partout, et il est prioritaire. Sierre possède trois zones de rencontre: à l’Hôtel de Ville, à Maison-Rouge et dans le quartier des Marais.

Zone 30: 30 km/h: le piéton n’a pas la priorité mais il peut traverser où il veut. Il n’y a généralement pas de passage pour piétons. Trois zones à Sierre: du Terminus au poste de police, sur la place de la gare et à la rue de Muraz.

Passages pour piétons: le piéton à la priorité, mais il a aussi le devoir de ne pas surprendre l’automobiliste et de lui laisser le temps de freiner. Si un automobiliste refuse la priorité à un piéton sur un passage où ce dernier est prioritaire,  il risque une amende de 140 francs.