Réservé aux abonnés

William Wyssmüller, le prince de la fondue qui a presque fait oublier la raclette aux Valaisans

Ce maître fromager a osé le fromage de Bagnes avec le Gruyère et le Vacherin. Depuis quelques années, il a réussi à faire du Valais un canton moitié-moitié qui laisse autant de place à ses fondues qu’à la gommeuse.
20 mars 2018, 12:00
William Wyssmüller: à l'aise comme un bout de pain dans un caquelon lorsqu'il passe le coude du Rhône.

«T’as les épaules assez larges pour supporter ça.» Et c’est bien vrai. William Wyssmüller a la carrure imposante du lutteur à la culotte qu’il est d’ailleurs. Grand, carré, agile. Alors quand ses collaborateurs lui ont dit qu’il était temps qu’il mette sa belle bobine au service de sa fondue, il s’est lancé dans l’aventure. 

Avant ça, l’outil de travail du Fribourgeois de 51 ans c’était ses mains. Maître fromager né en Gruyère, William...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois