Réservé aux abonnés

Un vide, dans les cuisines et dans les coeurs

L'ancien patron du Rosalp a tiré sa révérence lundi soir, à la suite d'un arrêt cardiaque.

08 avr. 2015, 00:01
data_art_3040077.jpg

C'était un accent. Une voix. Un rire. Tous trois généreux, comme l'était Roland Pierroz, le grand cuisinier valaisan décédé dans la nuit de lundi à mardi, des suites d'un arrêt cardiaque, à l'âge de 73 ans.

Quelques heures avant de tirer sa révérence, celui qui fut et restera un truculent ambassadeur du Valais refaisait le monde autour d'une table bien garnie avec ses amis de Verbier. Il ne cuisinait pas ce jour-là, mais avait conçu le menu. Indécrottable réflexe de cuistot oblige. Roland Pierroz était "en grande forme", "drôle comme toujours", "heureux", se souviennent ceux qui ont partagé le...