Refroidissement pour le marché immobilier suisse

Le marché suisse de l'immobilier s'est refroidi. Telle est la conclusion d'un rapport publié mardi par l'École polytechnique fédérale (EPF) de Zurich et le comparateur en ligne comparis.ch.

20 août 2013, 16:08
En surchauffe, le marché immobilier suisse connaît un refroidissement.

Bülach (ZH), Baden (AG) et Dielsdorf (ZH) pointent toujours clairement vers une bulle immobilière. Mais la surchauffe devrait diminuer peu à peu. Les auteurs du rapport publié mardi par l'École polytechnique fédérale (EPF) de Zurich et le comparateur en ligne comparis.ch ne prévoient pas un effondrement catastrophique dans ces trois régions, mais un aplatissement progressif de la courbe ou une stagnation des prix.

Monthey sous surveillance

Ces indices de bulle ont en revanche disparu au cours des six derniers mois dans onze districts, qui restent cependant "à surveiller". Les données ne permettent pas encore d'attester l'apaisement de la situation et le rétablissement du marché.

Il s'agit des territoires de la région zurichoise et situés au bord du lac de Zurich, comme Hinwil et March, de districts se trouvant dans les alentours de zones d'habitation prisées, comme Monthey, le Jura-Nord bernois, ainsi que Locarno et Lausanne.

Pas de bulle pour Verbier

Selon le rapport, les bulles immobilières ont tendance à se former en périphérie, hors des grands centres. Les chercheurs excluent actuellement une bulle dans les villes de Zurich et de Genève, et ce alors que les prix des maisons et des appartements ont augmenté dans la période sous revue.

Ailleurs en Suisse, les envolées des prix sont remarquables, sans pour autant parler de bulle immobilière. Le district d'Entremont - où se situe la station de Verbier - a connu depuis 2007 une progression de 130% du prix médian du mètre carré pour les appartements. Pour les autres régions, l'augmentation va jusqu'à 69%, une donnée relevée à Zurich et Saanen (BE).