Prêt pour gagner!

Le samedi 28 avril, la 15e édition verra se mesurer les meilleures équipes du monde entre Zermatt et Verbier. Les Suisses partent favoris.

11 avr. 2012, 00:01
data_art_772245

La Patrouille des Glaciers 2012 promet un spectacle haut en couleur. Les équipes terminent leur préparation pour réaliser de nouveaux exploits au coeur des alpes valaisannes. Les vainqueurs de l'édition 2010 avec Florent Troillet, Martin Anthamatten et Yannick Ecoeur font figure de favoris. Mais attention, tout reste ouvert. La deuxième équipe du Swiss Team, avec Marcel Theux, Alan Tissières et Andréas Steindl, ainsi que les Italiens et les Français ont aussi une belle carte à jouer.

Gardes-frontières favoris

Lorsqu'il annonçait son retour à la compétition au mois de novembre dernier, le Bagnard Florent Troillet confiait: "Je reviens pour gagner la Patrouille des Glaciers." Aujourd'hui, il est prêt. "Nous savons que la concurrence sera vive. Mais nous sommes très motivés pour relever ce nouveau défi. Les Italiens formeront une redoutable équipe alors que Kilian Jornet sera associé à deux Français. Ces deux équipes peuvent viser la victoire. De notre côté, nous donnerons tout pour aller le plus vite possible." Ce rôle de favori ne contrarie pas Yannick Ecoeur. Le Morginois témoigne: "Nous sommes meilleurs qu'en 2010." Cette année-là, les trois compères s'étaient imposés en 5 h 52'. Réussiront-ils à battre ce record? "On est prêt pour gagner" , dit Martin Anthamatten.

Marcel Theux confiant

"J'aborde cette PDG avec une grande confiance" , lâche le vainqueur du trophée du Muveran 2012. "Cette course revêt un caractère très particulier pour moi, car elle se termine à Verbier où j'effectue toute ma préparation du début de saison. La Patrouille des Glaciers, je l'ai dans mon coeur et je me réjouis à chaque fois d'y participer. Avec Alan Tissières et Andréas Steindl, la confiance est de mise. Mes deux coéquipiers possèdent un gros moteur. L'entente entre nous est très bonne." Le Zermattois Andréas Steindl, membre du Swiss Team depuis le début de la saison a des origines bas-valaisannes. "Ma mère vient d'Isérables" , livre-t-il tout sourire. Et lorsque l'on connaît le tempérament des Bédjuis... Pour sa part, Alan Tissières se réjouit aussi de s'élancer de Zermatt avec ses deux acolytes. L'athlète de Praz-de-Fort partira pour la première fois depuis le pied du Cervin.

Emilie Gex-Fabry hyper motivée

Côté féminin, la formation du Swiss Team d'Emilie Gex-Fabry, Nathalie Etzensperger et Marie Troillet peut à nouveau viser le haut du classement. Victorieuses en 2010 avec un nouveau record à la clé en 7 h 41', les trois Valaisannes partent confiantes. Emilie Gex-Fabry raconte: "La forme est bien présente. Je serai en coupe du monde en Norvège le week-end prochain pour y disputer deux courses. Actuellement, comme je travaille la semaine, je favorise surtout le repos et j'essaie de me rendre en altitude durant les week-ends pour m'acclimater au mieux. Je suis hyper motivée car la PDG reste une course incroyable, unique. J'ai vraiment hâte de me retrouver sur la ligne de départ avec mes coéquipières."

Les Suissesses Mireille Richard et Maude Mathys courront avec la Française Corinne Favre. Le trio Mireia Miro (Esp), Laetitia Roux (Fr) et Séverine Pont-Combe (Sui) va également convoiter les premières places.