Réservé aux abonnés

Mariage de raison pour d'heureux lendemains...

Les deux clubs historiques de tennis de la commune n'en font désormais plus qu'un.
04 avr. 2014, 00:01
data_art_2243309.jpg

"C'est un mariage de raison!" Le président du Tennis Club de Bagnes, Robert Colomb, et son homologue de Verbier, Daniel Guignard, saluent d'une même voix la fusion de leurs deux sociétés respectives.

Un passage obligé, tant il est vrai que disposer de deux sociétés partageant la même passion dans une même commune apparaît aujourd'hui pour le moins inapproprié.

"Et puis, il devient de plus en plus difficile de motiver des membres à venir renouveler les équipes dirigeantes" , souligne Roland Co lomb bien décidé à prendre sa retraite, mais qui peinait à trouver un successeur.

Bientôt un clu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois