Lueur d'espoir pour le Super Saint-Bernard

Les remontées mécaniques du Super Saint-Bernard à Bourg-Saint-Pierre pourraient renaître de leurs cendres.

18 oct. 2012, 13:46
Vétustes et moribondes depuis deux ans, les remontées mécaniques du Super Saint-Bernard n'ont pas dit leur dernier mot.

Fermées depuis fin 2010, les remontées mécaniques du Super St-Bernard à Bourg-St-Pierre pourraient renaître de leurs cendres. Un projet immobilier ainsi que de remontées mécaniques "douces" sont à l'étude. Une possible réouverture n'interviendra pas avant 2014 ou 2015.

Vétustes et moribondes depuis deux ans, les remontées mécaniques du Super Saint-Bernard n'ont pas dit leur dernier mot. Un nouveau site internet est en construction avec un logo qui interpelle: "Super St-Bernard, Vision Clean lift".

"Nous sommes en train de développer un nouveau projet de remontées mécaniques équipées à l'énergie renouvelable, comme le solaire ou l'éolien. Un peu comme cela s'est fait dans les Grisons", a indiqué jeudi à l'ats Claude Lattion, président du Conseil d'administration de l'Espace Super Saint-Bernard et directeur de l'exploitation.

Mais la relance des remontées mécaniques ne se fera pas sans un projet immobilier à la clé: "Suite à l'acceptation de la Lex Weber, nous avons repensé le concept. Nous avons actuellement des investisseurs apparemment intéressés et motivés", confirme Claude Lattion qui n'en dira pas plus.

Des idées et de l'espoir

En 2011, une lueur d'espoir avait déjà brillé pour le Super Saint-Bernard avec un groupe d'investisseurs anglais. Mais "ils voulaient surtout faire un Verbier bis. Cela ne correspondait à nos besoins et nous avions dû abandonner", se souvient Claude Lattion.

Découragé et prêt à jeter l'éponge si la situation n'évoluait pas d'ici fin 2012, l'homme est aujourd'hui beaucoup plus positif: "Pour l'heure nous n'avons pas d'argent mais des idées et de l'espoir".

Le site internet comme outil promotionnel sera construit et en ligne d'ici la fin de l'année. Il s'agit de trouver notamment quelque 25 millions de francs pour remettre à flot des remontées mécaniques obsolètes. "Si tout va comme nous le souhaitons, une réouverture sera possible, mais pas avant l'hiver 2014 ou 2015", précise Claude Lattion.

Paradis des "freeriders"

Construites en 1963 par une société anonyme, les remontées mécaniques du Super Saint-Bernard connaissent leurs premiers problèmes financiers et sont rachetées par la commune de Bourg-Saint-Pierre en 1987. Achat et rénovation coûteront quelque 4 millions de francs.

En 2003, la commune veut mettre la clé sous le paillasson. Super Saint-Bernard sera sauvé in extremis par la société constituée par Claude Lattion qui injecte 250'000 francs dans l'affaire. En 2010, l'état des installations est jugé insuffisant et l'Office fédéral des transports ne délivre pas d'autorisation d'exploiter.

Avec ses 27 km de pistes entre 2000 et 2800 mètres d'altitude, le Super Saint-Bernard est un petit paradis pour "freeriders". Mais il souffre notamment de son isolement géographique rendant impossible toute fusion ou liaison avec d'autres domaines skiables du versant suisse.