Réservé aux abonnés

Les RMV jugent l’aide de l’Etat indispensable

04 mai 2018, 00:01
DATA_ART_5321942

«On n’a pas de plan B», soupire Berno Stoffel. Sans les aides étatiques de la LERM, la Suisse prendrait un retard considérable. Il y a urgence pour la faîtière. Plus rien ne se construit sur les domaines faute de moyens. Cent dix-huit installations valaisannes sont ridées et démodées. Pour les RMV, les aides à l’investissement prévues par la loi stimuleraient la compétitivité.

«En dix ans, la fréquentation des pistes a baissé de 22%», analyse Berno Stoffel. Le chiffre d’affaires de la branche est passé de 350 millions de francs en 2010 à 285 millions l’an dernier. Le cash-flow pour ...