Les bons plans culturels de la rédaction à découvrir à la maison

En cette période troublée et de confinement fortement conseillé, la culture ne vous oublie pas et vous propose des rendez-vous journaliers pour meubler vos journées.

22 avr. 2020, 22:52
Le Verbier Festival tient à rester en contact avec les amateurs éclairés de musique classique.

Musique classique: Pour rester en contact avec le Verbier Festival

Les hauts de Verbier ne résonneront pas, cet été, aux sons des majestueux concerts dont le Verbier Festival (VF) nous avait habitués ces dernières années. Pourtant, les oreilles des mélomanes pourront toutefois (re)découvrir les grands moments qu’a vécu le festival par le biais de «VF at Home», une plate-forme en ligne qui leur permettra de revivre les plus intenses moments du festival. 

 

 

Câline Yamakawa, directrice des opérations, précise: «Puisque nous avons dû renoncer à un festival physique, nous avons souhaité offrir à notre public une façon de rester connecté au VF par le biais d’une plate-forme virtuelle. Nous avons beaucoup d’archives à notre disposition et c’est une richesse que nous voulons partager avec notre public à travers un partenariat avec medici.tv qui nous permet d’aller dans ce sens. Le site propose ainsi, durant les dates du festival, des enregistrements de Masterclass, de concerts et de divers extraits. Nous y proposons aussi un projet pédagogique pour les petits avec des activités ludiques liées à la musique.» 

De fréquentes mises à jour des programmes et des playlists proposés seront réalisées chaque semaine, de manière à servir au mieux les amoureux du festival qui se retrouvent, cette année, privés de leur rendez-vous musical. D’autres performances devraient être annoncées dans le courant du mois de mai. Bonne écoute! 

 

Infos pratiques

www.verbierfestival.com

 

Lecture: Les bibliothèques viennent à vous  

 

 

D’Ardon à Zermatt, en passant par Bramois, Charrat, Leytron, Saint-Maurice, Vercorin ou encore Port-Valais, pour n’en citer que quelques-unes, ce ne sont pas moins de 35 bibliothèques valaisannes qui proposent un prêt de livres à domicile, soit par envoi postal, soit en déposant les ouvrages demandés devant le domicile des amoureux de la lecture. Ces bibliothèques proposent même des suggestions de lecture sous la forme de sacs de livres pour toute la famille. A découvrir…

 

En savoir plus : Le site des bibliothèques

 

 

Bande dessinée: «Restez chez vous, on s’occupe de tout», parole de Dargaud

 

 

La lecture, c’est bien, mais pour les plus jeunes – et les plus âgés aussi –, un petit coup de bande dessinée est toujours le bienvenu. Depuis plus d’un mois, au cœur de l’opération #restezchezvous, les Editions Dargaud proposent, en accord avec les auteurs et autrices, qui se sont prêtés au jeu sans la moindre hésitation, un panel d’albums incontournables, en lecture numérique et intégralement gratuite, qui amèneront dans votre confinement partiel une note d’humour et de bonne humeur de bon aloi. Sur le site de Dargaud, on trouvera aussi nombre d’activités à effectuer en famille, comme de la cuisine, du coloriage ou encore de l’origami. De quoi meubler les longues journées.

 

Infos pratiques

En savoir plus : Le site de Dargaud 

 

Musique: Dans la cuisine de Stephan Eicher

 

 

En ces temps de confinement, les musiciens font preuve d’imagination pour garder le contact avec leurs fans et leur proposer des contenus Facebook innovants, intéressants, voire surprenants.

Et c’est ici le cas de Stephan Eicher qui, une fois par semaine, ouvre sa cuisine au public, par l’intermédiaire des réseaux sociaux, et lui offre musique, recettes de cuisine et autres réflexions sur cette période étrange que nous partageons tous.

Guitares, claviers, percussions, l’interprète des célèbres «Déjeuner en paix» et «Pas d’amis comme toi» revisite ses plus grands succès mais propose aussi des reprises de chansons connues, en toute simplicité, dans sa cuisine avec, en arrière-plan, son canard Beethoven. Savoureux. 

 

Infos pratiques

Sur sa page Facebook

 

Chanson: «Il faut qu’on s’touche» devient «Faut plus qu’on s’touche»

C’est au tour de l’auteur-compositeur-interprète Pascal Rinaldi d’apporter sa pierre à l’édifice qui se construit jour après jour contre l’avancée du coronavirus.

Pour ce faire, ce dernier a revisité sa célèbre chanson «Il faut qu’on s’touche» pour en faire une version pandémio-compatible. Sur YouTube, il a ainsi publié «Faut plus qu’on s’touche», une adaptation tragi-comique de son son tube sorti en 2002 sur l’album «L’inconsolable besoin de consolation».

 

 

Face écran, vêtu d’une blouse blanche, lunettes sur le nez et stylo à la main, alors qu’à l’arrière-plan défilent des images de virus, Pascal Rinaldi, à la manière d’un épidémiologiste convaincu et convaincant, reprend son titre sur lequel il a placé de nouvelles paroles: «Faut plus qu’on s’frôle, faut plus qu’on s’touche, qu’on se mette la langue dans la bouche, plus qu’on s’emboîte, plus qu’on s’empile, la vie ne tient qu’à un fil…» 
Poignant…

 

En savoir plus : Le lien sur YouTube

 

 

Cinéma: ValaisFilms présente Julia Bünter

 

 

L’association valaisanne met l’accent, cette semaine, sur Julia Bünter, jeune réalisatrice née à Genève et qui a grandi en Valais.

Diplômée de l’ECAL à Lausanne, elle propose, pour l’opération de ValaisFilms, son travail de diplôme, le court métrage «Jour J» qui raconte avec humour l’histoire d’Adrienne, une jeune femme qui, à l’aube de ses 30 ans, se rend compte qu’elle n’a jamais eu d’orgasme. Elle va alors tout faire pour y remédier. 

 

 

En savoir plus : Le site de ValaisFilms

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch