La mort blanche frappe déjà, une Suédoise de 23 ans perd la vie

Une avalanche a emporté quatre skieurs qui pratiquaient le hors-piste. Une Suédoise de 23 ans a perdu la vie mercredi à Nendaz dans la région du col de la Mouche.
06 août 2015, 15:23
mort-blanche

Hier peu avant midi, une avalanche a emporté quatre skieurs dans la région du col de la Mouche, sur le domaine skiable de Verbier. L'un d'eux a succombé à ses blessures.

Les freeriders avaient quitté l'itinéraire à skis de Chassoure, situé sur le domaine skiable de Téléverbier et reliant le lac des Vaux à Tortin (domaine skiable de Nendaz). "Ils se sont aventurés en direction du col de la Mouche où une plaque à vent d'une longueur de 250 mètres pour 100 mètres de largeur et de 1 mètre 80 de hauteur à la cassure les a emportés" , précise Jean-Marie Bornet, chef de l'information de la police cantonale.

Gros dispositif de recherche

Immédiatement, la centrale du 144 a mis sur pied un important dispositif de secours. Les patrouilleurs de Téléverbier, deux hélicoptères d'Air-Glaciers, les guides et les médecins de la Maison du Sauvetage sans oublier deux conducteurs de chiens d'avalanche se sont rendus sur les lieux. "Trois des skieurs, équipés d'airbag, sont restés à la surface et ils ont réussi à se dégager par eux-mêmes. La quatrième personne, également munie d'un dispositif d'airbag, a par contre été ensevelie" , précise Dominique Michellod, guide responsable de la Maison du Sauvetage.

Il ajoute: "Des témoins de la coulée sont immédiatement venus prêter main-forte. Comme la victime était équipée d'un détecteur de victime d'avalanches, ils ont réussi à la localiser. Les secours arrivés dans l'intervalle ont continué le travail et entrepris la réanimation de la personne qui se trouvait en état d'asphyxie."

La jeune fille, une ressortissante suédoise de 23 ans, a été héliportée à l'hôpital de Sion. Malgré les efforts des secouristes, elle est décédée.

"UN EQUIPEMENT HIGH-TECH NE REND PAS INVINCIBLE"

Les quatre victimes étaient équipées d'airbag, elles étaient donc familières du hors-piste? "Nous constatons, avec les différents maillons de la chaîne du secours, que de plus en plus de gens se croient invincibles parce qu'ils ont un équipement moderne. Ils s'imaginent que cela leur sert d'assurance. C'est une grosse erreur! Il faut aussi posséder les connaissances, savoir lire un bulletin avalanches et le reporter à l'échelle 1/1 sur le terrain. Il est également nécessaire d'avoir de l'expérience. De surcroît, avoir un équipement est une chose, encore faut-il savoir correctement l'utiliser. Normalement, une personne qui connaît la montagne ne devrait jamais avoir besoin de se servir de son équipement" , détaille Jean-Marie Bornet.