Réservé aux abonnés

«J'aime que les droites soient droites»

Maud Faessler vend des habits à Verbier. Et expose ses photographies au Musée d'art contemporain de Genève.

29 juin 2010, 05:02

Maud Faessler habite Verbier. Elle y a grandi entre deux séjours à Lausanne et Zurich. Elle y tient une boutique de vêtements sur la place Centrale, la Boutique Gilles. Mais cette jeune femme blonde est dotée d'une double vie. La deuxième vie de Maud Faessler se déroule dans les hôpitaux militaires et les salles de dissection. Quand elle quitte Verbier, un peu plus de deux mois par an, alors que ses collègues prennent un billet pour la Thaïlande ou les plages du Mexique, Maud passe l'essentiel de son temps sous les néons. Ancienne étudiante à l'ECAL (l'Ecole cantonale d'art du canton de Vaud),...