Réservé aux abonnés

«Il n'y a pas eu de comportement téméraire»

Au lendemain de l'avalanche qui a coûté la vie à un Bernois de 56 ans, Pierre Mathey, président de l'Association valaisanne des guides de montagne revient sur les circonstances de ce drame qui impliquait un de ses collègues.

05 janv. 2010, 05:01

La victime de l'avalanche de Bruson («Le Nouvelliste» d'hier) a été identifiée par la police cantonale. Il s'agit d'un Bernois de 56 ans, un habitué de Verbier selon nos informations, qui était accompagné d'un guide de la station.

Pierre Mathey, au lendemain du drame de Bruson, les guides sont montrés du doigt.

Un accident, qui plus est mortel, est toujours un accident de trop. On pense avant tout à ceux qui ont perdu un père, un frère, un mari. On pense aussi à notre collègue qui commence bien mal ...