Réservé aux abonnés

Et si Airbnb réchauffait nos lits?

L'Observatoire valaisan du tourisme rappelle la rapide évolution des attentes et des modes de réservation des hôtes à laquelle il faut s'adapter. Lors du débat d'Altitude 1400, on s'interroge sur le modèle d'avenir.

13 mars 2015, 00:01
data_art_2985784.jpg

_

Environ 390 000 lits dans la parahôtellerie dont près de la moitié en résidences secondaires, et 33 000 lits hôteliers. Telle est la composition de la structure de l'hébergement touristique valaisan d'aujourd'hui. A ce constat s'ajoute une question: comment, lorsque les nuitées hôtelières comptent pour 25% du total, réchauffer les autres lits?

Le directeur de l'Observatoire valaisan du tourisme Nicolas Délétroz a tenté d'apporter mardi soir des pistes de réflexion. Lors du troisième débat organisé par l'association Altitude 1400, il a posé les enjeux en s'appuyant sur une étude ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois