Réservé aux abonnés

«Des internautes jusqu'à Bombay»

Diffusé gratuitement sur l'internet, le festival voit son public se multiplier grâce aux connections en Europe et aux USA. Mais le monde entier est susceptible de passer sa soirée sous la tente de Médran.

29 juil. 2009, 05:01

Quatre pianos à queue, placés tête-bêche sur la scène de Médran. Vus d'en haut, quatre bouches d'or béantes. Changement de caméra. L'image s'attarde sur les pianistes, Julien Quentin, «Marathon Man», le Français qui accumule six concerts en quinze jours; juste derrière lui, Simon Trpceski, un brin cabotin, bourré d'énergie. La caméra capte les sourires de connivence, restitue l'ambiance crépitante sous la tente ce soir-là, celui de la Nuit des pianistes. Les internautes peuvent su...