Coup de frein au nouveau projet de liaison de Téléverbier

Un recours d'une opposante au projet de liaison entre le domaine skiable de Verbier et celui de Savoleyres-La Tzoumaz a été accepté par le Tribunal fédéral. Le juge a estimé que "le dossier n'est pas suffisamment approfondi". Directeur général de Téléverbier, Eric Balet s'est dit "très déçu" par cette décision.

22 juin 2016, 13:17
/ Màj. le 22 juin 2016 à 14:40
Rejeté par le Conseil d'Etat valaisan et le Tribunal cantonal, le recours de l'opposante contre cette modification a été partiellement accepté mercredi par Mon Repos.

Le projet de nouvelle liaison entre le domaine skiable de Verbier et celui de Savoleyres-La Tzoumaz a subi mercredi un sérieux coup de frein. Le Tribunal fédéral (TF) a accepté le recours d'une opposante.

Propriétaire d'un chalet dans la station de Verbier, cette Genevoise avait contesté une modification apportée à la planification du domaine de Téléverbier par la commune de Bagnes.

En 2011, la commune avait mis à l'enquête un projet destiné, entre autres, à permettre aux skieurs de relier le domaine skiable de Verbier à celui de Savoleyres-La Tzoumaz sans prendre le bus.

Rejeté par le Conseil d'Etat valaisan et le Tribunal cantonal, le recours de l'opposante contre cette modification a été partiellement accepté mercredi.

Etude d'impact lacunaire

"L'installation à câbles projetée est soumise à l'obligation d'une étude d'impact", a relevé le juge rapporteur Jean Fonjallaz. "Selon la loi, cette étude doit être établie le plus tôt possible et examiner toutes les conséquences environnementales", a ajouté le magistrat.

Le juge a estimé que "le dossier n'est pas suffisamment approfondi". Le rapport d'impact est incomplet tant en ce qui concerne la justification du projet que les nuisances qu'il peut entraîner par rapport au trafic routier.

"Particulièrement complexe"

"L'affaire est particulièrement complexe sur le plan de la coordination, complexe aussi par rapport aux différents intérêts qui s'opposent", a encore indiqué le juge Fonjallaz avant que sa proposition d'accepter partiellement le recours ne soit admise par la majorité de quatre des cinq juges de la Ière Cour de droit public.

La cause est renvoyée au Tribunal cantonal valaisan, qui devra réexaminer le dossier. Le temps presse pour Téléverbier. La concession de l'actuelle télécabine, qui assure le raccordement des stations de Verbier et La Tzoumaz, échoira en 2019.

Déception à Verbier

"La commune prend acte de la décision et fera ce qui lui est demandé pour compléter le dossier", a déclaré mercredi son président Eloi Rossier. Il regrette le retard ainsi occasionné à une installation importante pour le domaine skiable.

Directeur général de Téléverbier, Eric Balet s'est dit "très déçu" par cette décision. Il estime qu'il s'agit d'un mauvais signal envoyé aux entreprises de remontées mécaniques. Il demeure cependant optimiste: malgré un retard estimé entre 12 et 18 mois, il reste possible de remplacer l'installation dans les délais. (séance publique du 22 juin 2016 dans la cause 1C_515/2014)